Le Japon est décidément un pays atypique. Surtout connu pour ses émissions de télévision délirantes et ses aliments originaux, le pays est également l’un des plus gros consommateurs de collagène. Cette molécule, censée réparer la peau et prévenir le vieillissement, y est consommée sous des formes aussi variées qu’une boisson rafraîchissante ou encore des chewing-gum.

Suntory, notamment propriétaire d’Orangina et numéro 3 mondial des spiritueux, a décidé de surfer sur cette vague et de commercialiser la première bière au collagène. La «Precious» est pour le moment commercialisée dans la région d’Hokkaïdo, au nord de l’archipel nippon.

Seulement 2g de collagène par canette

biere-precious-japon-collagene

Cette bière proposée en canette de 33 cl titre à 5% d’alcool. Bien que la marque ne la présente pas comme un produit de beauté à part entière, elle le suggère dans sa publicité. Hors avec seulement 2g de collagène dans chaque canette, les vertus sur la peau posent question.

Il faut savoir que les crèmes à base de cette molécule sont efficaces, mais lorsque le collagène est ingurgité, il est dégradé par le système digestif et dilué dans le sang. S’il peut soigner les articulations, il ne fonctionne pas bien sur la peau. Source

 

Pour résumer, il s’agit ici d’un produit purement marketing. Bien que l’idée d’associer la bière, un produit qui n’est pas réputé pour ses qualités « beautés » avec un produit comme le collagène semble une idée curieuse que seuls les Japonais peuvent avoir.